On peut tromper une personne mille fois. On peut tromper mille personnes une fois. Mais on ne peut pas tromper mille personnes, mille fois.
Alain Berberian, La Cité de la peur

L’homme invisible ?

Où l’on se demande si l’on a bien entendu.

L'oiseau-lyre, BBC Earth, 2009

Imagine... Tu te promènes en forêt avec un ami. Vous n’avez croisé personne depuis longtemps lorsque tout à coup, une sonnerie de téléphone portable se fait entendre. Vous sursautez, puis cherchez le propriétaire du téléphone… Personne.

À peine remis de cette frayeur, un bruit de tronçonneuse vous fait de nouveau bondir. Et bien sûr, aucun bûcheron à l’horizon. Quelle angoisse ! Pourtant, il n’y a pas de quoi s’inquiéter. L’involontaire blagueur qui vous fait trembler n’est qu’un oiseau inoffensif.

Le ménure mâle, appelé aussi oiseau-lyre parce que sa queue a la forme de cet instrument à cordes, possède le don de reproduire les sons qu’il entend. En général, il imite le chant des autres espèces d’oiseaux et danse en rythme sur ce concert improvisé. Et tout cela au bénéfice d’une unique spectatrice : la femelle qu’il veut séduire.

Tout au long de sa vie, il apprend de nouveaux sons, afin que son tour de chant soit toujours plus original. Et s’il entend des bruits artificiels, comme une sonnerie de portable ou le vacarme d’une tronçonneuse, il s’empresse de les reproduire !

Au fait ! Tu ne risques pas d’entendre un oiseau-lyre en sortant de chez toi : il vit dans les forêts australiennes…

Personnage du Petit Peuple, Brecht Evens